Des yeux bordés d’olive

Elle est grosse et s’appelle Olive. Trop bizarre. Est-ce que je m’appelle clafoutis, moi ? Mais bon, elle danse en envoyant son sourire à travers l’écran de la télé. Elle sait pas trop aligner un pied devant l’autre. Mais moi je vois bien qu’elle s’en fout.

C’est vrai que l’Amérique, c’est pas pareil que la France. Là-bas, tout le monde s’en fout et voilà, fin de l’histoire. Alors qu’ici, faut toujours expliquer tout ce que tu fais, même ce que tu fais pas. Tu t’allonges sur un lit et tu vides ton sac, il paraît. Maman dit que c’est une théorie de la Fraude. Je savais pas qu’on pouvait frauder dans un lit.

Moi, le seul sac que j’ai, c’est un cartable trop lourd. Lire la suite « Des yeux bordés d’olive »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑